0

Ces activités sont issues de la Dernière Réunion de Coordination de la Direction en date du 04 septembre 2019 et peuvent subir des modifications lors des réunions à venir :

Division Pêche artisanale

  • « Subvention des moteurs hors-bord », fin de la première phase et préparation de la deuxième phase. Des manquements ont été notés pendant l’exécution de la première phase comme par exemple : des acteurs qui avaient déjà versés leur complément et qui n’ont, jusque-là, pas reçu leur moteur. Ces problèmes doivent être résolu avant le début de la deuxième phase. Cette dernière a été inscrite sur les activités à venir et qui doivent démarrer incessamment ;
  • Soumission puis approbation par la FAO du plan d’action des DSSF : février 2019 ;
  • Le Projet « Dématérialisation des tickets de Carburant Pêche » tarde à démarrer et pour cause le manque de financement ;
  • Elaboration de la contribution de la DPM pour ce qui est du rapport national Statistique Genre suivant un tableau donné (tableau des indicateurs) ;

En perspective :

  • L’activité du genre doit être déterminant sur le Rapport Statistique de la Direction ;
  • Préparer un Questionnaire envoyé au niveau des régions pour qu’ils puissent nous donner le nombre de femmes transformatrices par site ;
  • Suivre le dossier de la construction du local de « Yayou Bayame » qui est un dossier très important et préparer une lettre de demande d’occupation à la DITP pour permettre à « Yayou Bayame » d’utiliser les anciens locaux de la DITP ;
  • Organiser une visite pour voir la situation des femmes de Thiaroye car c’est vraiment difficile ;
  • Reformer totalement les textes des CLPA et la restructuration de certains CLPA ;
  • Mettre en place d’une commission de surveillance participative au niveau des CLPA ;
  • Essayer de revoir la situation des permis de pêches étrangères ;
  • Restituer les plaques d’immatriculation en aluminium dont les numéros ont été régularisés ;
  •  Recommandations
  • Gérer avec indulgence l’affaire des Permis de Pêche étrangère, laisser le temps faire son œuvre ;
  • Avec le Projet « FOIRE DE BUSAN », continuer à participer dans les préparations de ces foires sans bras de fer et améliorer notre contribution et la rendre déterminante ;
  • Pour le Projet « Dématérialisation des Tickets Carburant Pêche » il faut corriger les insuffisances et essayer de relancer ce projet avec l’appui du Prestataire, qu’il nous dise exactement ce qu’il y a lieu de faire pour s’approprier ce projet et de le porter en commun avec la Douane ensuite aller vers le lancement avec l’autorité ;

Division Aménagement

  • Préparation de la publication du rapport statistique 2018 ;
  • Problème de remplissage des Feuillets du journal de Pêche car il y a non-conformité des données de déclaration des armateurs, ce qui nous pousse désormais à soumettre tous les feuillets, de même que le quitus pour la demande de licence à son visa ;
  • Concertation en cours pour préparer la Réunion de partage pour le repos biologique de la Pêche démersale et côtière ;
  • Contrainte liée au transfert du matériel de la Station MESA (ordinateur + antenne) ;
  • Projet IPC : Tenue d’une séance de travail avec la FAO dans le but de revoir le Plan d’action qui est sorti de l’atelier de MINDELO qui a regroupé plusieurs pays de la FAO et la tenue d’un atelier de lancement à Fatick qui est prévue dans les prochaines semaines ;
  • ICCAT : Tenue d’une réunion du comité technique qui discute de la préparation de la Réunion Annuelle qui est prévue en novembre prochain sur ;
  • Il y a six (06) arrêtés de transposition des recommandations de l’ICCAT qui portent sur : l’Espadon du Nord et du Sud, les DCP, le Requin taupe bleu ; qui ont été signé par le Ministre et transmis aux directions concernées et aux armements ;

En perspective :

  • Réunion du COPACE (Comité des Pêches de l’Atlantique Centre Est) qui regroupe les pays du Maroc à l’Angola, prévue du 17 au 19 septembre 2019, qui va discuter notamment des questions sur la gestion les petits pélagiques et des ressources démersales dans la zone ;
  • Dans le cadre de la mise en place de récifs artificiels du projet de Dessalement d’eau de mer de Ouakam, le comité technique propose le recrutement d’un consultant après évaluation des Termes de Références ;
  • Rencontre et Partage sur le Plan de Travail Annuel (PTA) du nouveau projet USAID WINROCK ;
  • Travailler en réseautage avec les Objectifs de Développement Durable (ODD) ; en perspective avec l’ODD 14 nous avons quatre (04) cibles qui sont : l’évaluation des stocks de pêcherie, la lutte contre les pêches INN, le pourcentage de la surface des aires marines des aires de cogestion locale et enfin la contribution de la pêche au PIB nationale. Ces cibles sont suivies à travers une plateforme mis en place par le Ministère de l’Environnement ;
  • Mission conjointe entre la DPM et la DPSP pour la prévention et la gestion des conflits entre les pêcheurs de St-louis à NDIAGO plus précisément et les exploitants du pétrole Offshore et du Gaz. Au même moment, ces conflits ont été résolus au niveau de SANGOMAR grâce au réseau qui a été créé entre les pêcheurs et les exploitants du pétrole Offshore ;
  • Recommandations
  • Programmer, à la prochaine réunion de coordination, la projection, la validation et la publication du rapport statistique 2018.
  • Finaliser le dossier sur le déclassement et préparer une réunion de partage avec GAIPS et UPAME ;

Division Pêche Industrielle

  • Le nombre de licence délivré en 2019 dépasse légèrement celui de 2018, dans la même lancée, nous sommes dans le processus de désignation des membres de la « Commission Licence » dont le rapport a été validé ;
  • Amélioration de la Base de données de Gestion des Licences avec le Bureau informatique de la DPM ;
  • Problèmes avec les certificats GT et TJB, la réglementation sénégalaise dit que le paiement des licences se fait sur la base des TJB. Hors, aujourd’hui, tous les nouveaux navires qui arrivent ont des certificats en GT et il n’existe pas de formule pour passer de GT à TJB et vice versa ;
  • Notre agent qui se trouve au port a des difficultés d’accès à internet ce qui lui cause beaucoup de soucis pour enregistrer les débarquements des navires européens ;
  • Processus de validation avec l’union européenne des captures de 2018 et le paiement des surplus par les armateurs ;
  • Mise à jour de la Base de données des armateurs et la programmation de rencontres avec le GAIPES et l’UPAMES. Il faut signaler aussi qu’il y a beaucoup d’armement qui ne font pas partie ni de GAIPES ni de l’UPAMES ce qui nous pose beaucoup de problèmes de communication et d’échange. Donc, il faudra inciter ces armateurs à adhérer à l’une ou l’autre de ces organisations ;
  • La mise en œuvre des tranches 3 et 4 de l’appuie sectoriel est à un taux qui dépasse légèrement les 55%, nous souhaitons avoir un taux de 71% pour pouvoir bénéficier de la dernière tranche ;
  • Les principales difficultés de cette mise en œuvre sont entre autres : problème d’accès au site de Nagane Sambou avec la construction du Quai, l’évaluation des stocks par le CROTD. Des jalons sont posés pour palier à ces problèmes ; d’abord le carénage du navire du CRODT « Itaf DEME » pour faciliter l’évaluation de stock ensuite la réparation de la route qui mène au quai ;
  • La mise en œuvre du « Projet Baye Cash » dans les pêcheries industrielles sénégalaises qui est en cours après avoir reçu 50% de son budget va soumettre à GOTLIVE pour bénéficier de la dernière tranche de son budget ;
  • De nouveaux espèces marines ont été annexés au niveau de l’annexe 2 lors de la 18ème conférence de la CITES. Il s’agit principalement de quatre (04) espèces qui sont : le MAKO, la RATE GUITARE, la Grande RATE GUITARE et les Concombres de mer. Donc le Ministère des Pêches et de l’Economie maritime et le Ministère de l’Environnement doivent prendre des dispositions pour que le commerce international ne porte pas préjudice à ces espèces. Quand une espèce est annexée au niveau de l’annexe 2, cela voudrait dire qu’il faut nécessairement un permis d’exportation délivré par le Ministère de l’Environnement pour pouvoir l’exporter. Les prérogatives de gestion des ressources halieutiques sont dédiées au Ministère de des Pêches, donc ce dernier doit faire des efforts dans ce sens pour prendre en main cette gestion de permis d’exportation ;
  • Les arrêtés sur les devenants de la pêche et le Pavillon qui étaient pris pour régler un certain nombre de problème, mais il faut dire que ces arrêtés doivent être revus et corrigés car les problèmes sont toujours là ;
  • Dans la mise en œuvre de l’appui sectoriel, le réseau des CLPA du département de Mbour prépare une cérémonie d’immersion de pots à poulpe ;

Division Valorisation

  • Informations à partager sur la dernière réunion de préparation de la FOIRE DE BOUSAN et l’atelier de lancement du Projet COPAO ;
  • Participation du Bureau Qualité à la réunion de préparation de la FIDAK ;
  • Collaboration avec la DITP pour la mise en œuvre d’un TDR et d’un questionnaire dans le cadre d’un projet ;
  • Conception d’un Manuelle Qualité pour améliorer certaines normes au niveau des sites de transformation ;
  • Projet de Mission sur le terrain pour faire l’état des lieux, connaitre les préoccupations des acteurs et enfin préparer un document pour améliorer la qualité et l’hygiène des produits dans les sites de transformation ;
  • Visite du Quai et du site de transformation de Lompoul avec le coopérant japonais pour voir les anomalies qui ont été déclarés ;
  • Formation en Manuel de Procédures en rapport avec le Quai de pêche de Kayar pour permettre aux acteurs en charge de la gestion du Quai de pouvoir animer et gérer le Quai dans les meilleures conditions possibles ;
  • Projet d’établissement d’une ébauche d’un Questionnaire sur l’état des lieux des Quais de pêche du Sénégal ;

Caisse d’Encouragement à la Pêche et à ses Industries Annexes (CEPIA)

  • Une bonne partie des marchés publiques ont été engagé avec un peu de difficulté rencontré à cause des lenteurs administratives du côté du Ministère du Budget et Finance ;
  • Passage vers le Budget Programme en 2020 ;
  • Faciliter la délocalisation et l’installation de Dakar vers Diamniadio du local technique du MESA (Antenne + Ordinateur) ;
  • Faciliter le transfert des matériels du Bureau de Documentation Dakar vers Diamniadio ;
  • Contrepartie du Sénégal au niveau de la FAO pour équiper Foundiougne et Nagane Sambou ;
  • Fourniture de matériels de Pêche à Missirah, Ziguinchor, Kaolack et Saint-Louis. Seul Saint Louis n’a pas encore reçu son lot. Dans ce cadre, l’autorité demande à ce que le matériel soit remis aux bénéficiaires par l’intermédiaire des Gouverneurs de Région pour plus de visibilité ;

Bureau de Gestion

  • Préparation du budget de 2020, ce dernier va être inclus dans nouveau « Budget Programme » ;
  • En collaboration avec la CEPIA, faciliter la délocalisation et l’installation de Dakar vers Diamniadio du local technique du MESA (Antenne + Ordinateur) ;
  • En collaboration avec la CEPIA, faciliter le transfert des matériels du Bureau de Documentation Dakar vers Diamniadio ;
  • Des problèmes de trésorerie au niveau du Ministère des Finances retardent le paiement des heures supplémentaires ;
  • La réforme de dix (10) véhicules de la Direction des Pêche est en cours depuis le mois de mai 2019. Un rendez-vous avec l’expert automobile au niveau de la DMTA est fixé pour l’évaluation des prix des véhicules ;
  • Le transport pour les réunions à Dakar est maintenant géré directement par les chefs de Division ;
  • Le Gouvernement du Sénégal a octroyer deux (02) bus pour chaque Ministère du Sphère Ministérielle du 1er Arrondissement de Diamniadio ;

Bureau de la Documentation

  • Transfert des ressources physiques encours vers le Sphère, reste à les rendre accessible ;
  • Une partie de ces Ressources est transférée à la DPSP pour faciliter l’accès ;
  • Ces mêmes ressources existent en ligne sur des plateformes numériques ;
  • Recommandations
  • A la Division Aménagement de réfléchir sur contrat de performance avec la Marine Nationale dans le cadre du bateau ITAF/DEME pour la surveillance côtière ;

Bureau des Ressources Humaines

  • Le Bureau des Ressources Humaines manque de personnel ;
  • Projet d’établissement d’un calendrier de congé du personnel ;
  • Se rapprocher de la Fonction Publique pour le suivi des dossiers du personnel de la Direction ;
  • Suivi des dossiers de prestation de serment des agents ;
  • Réception de beaucoup de demande stage qui doit être traiter ;
0